Publicité

Devenir bénévole en france



Les champs d’engagement bénévoles sont divers : le sport, la culture, l’éducation, l’insertion, les actions caritatives et humanitaires... Le bénévolat est un acte librement consenti et non rémunéré. Exercé dans le cadre associatif, il fait l’objet d’un contrat moral qui implique le respect des règles établies, des structures, d’un règlement intérieur et induit, de façon fiable, une certaine disponibilité du bénévole pour contribuer à la réalisation des objectifs du groupe.

Existe-t’il un statut du bénévole ?
Non, il n’existe pas véritablement de définition du bénévole en droit français. Un bénévole participe de son plein gré à l’animation et au fonctionnement d’une association sans aucune contrepartie financière ou avantages en nature. Bien sûr, il peut percevoir des remboursements de frais pour les dépenses engagées pour le compte de l’association et uniquement dans ce cadre. ATTENTION cependant, l’emploi d’un salarié sous une pseudo situation de bénévolat constitue un délit de dissimulation d’emploi salarié prévu à l’article L324-10 du Code du travail.

Etat des lieux
Un bénévole exerce donc une activité non rémunérée au sein d’une association. Cela suppose donc que les bénévoles aient par ailleurs les moyens de subvenir à leurs besoins. Cette condition sine qua non conduit à craindre une diminution du bénévolat ou ce qui est plus grâve, une transformation de la notion de gratuité. Ainsi, on voit apparaître depuis quelques temps le terme volontariat. Cela semble vouloir dire qu’un volontaire pourrait avoir un statut intermédiaire entre celui du bénévole et du salarié.
Ce statut permettrait aux personnes désireuses de s’investir au service d’une cause associative, de bénéficier d’une indemnité de subsistance. Cela semble être de plus en plus souvent le cas. Or, cette évolution du statut du volontaire pose question.
En effet, elle aboutit à installer une catégorie de sous-salariés au sein des associations ce qui a terme peut se révèler désastreux pour le droit du travail. On constate également que de plus en plus de responsabilités sont confiés aux bénévoles qui prennent de plus en plus de risques sans jamais bénéficier d’une véritable protection. Cela conduit à nouveau certains bénévoles à devoir assumer gratuitement des emplois qui pourraient sans eux être créés. C’est encore une fois, la notion même de bénévole qui doit être une fois pour toute légiférée pour éviter des abus qui hélas deviennent de plus en plus courant.
Le problème devient tellement criant qu’une étude comparative portant sur vingt-deux pays a été commandée par l’UNESCO. Les chiffres obtenus sont sans ambiguité. Ils indiquent que les bénévoles de ces 22 pays fournissent un nombre d’heures de travail équivalent à celui de 10,5 millions d’employés en temps plein. On ne peut que sursauter à la lecture de tels chiffres. Et surtout se demander si les gouvernements ne seraient pas tenter de faire des économies sur le nombre de leurs salariés en les remplaçant par des bénévoles ? La question semble posée...

Comment devenir bénévole ?
Fort de ces informations indispensables à connaître avant de franchir le pas, voici la marche à suivre pour réveiller le bénévole qui dort en vous. Le plus simple est de vous adresser à un Centre du Volontariat proche de votre domicile. A priori, ce centre est en mesure de vous recevoir - gratuitement (??) pour un entretien personnalisé afin de mieux vous guider dans votre choix. Au cours de cet entretien, vous recevrez toutes les informations utiles sur les associations susceptibles de répondre à votre demande. De nombreuses formes de bénévolat vous seront présentées et expliquées, ce qui aidera votre choix. S’il n’y a pas de Centre de Volontariat dans votre département, renseignez-vous à la Mairie de votre domicile ou à la maison des Associations ou encore au Centre d’information Jeunesse. Vous pourrez obtenir auprès de ces services les adresses des associations locales qui font appel à des bénévoles.

En savoir plus :
1. Ressources, financements publics et logiques d’action des associations de Viviane Tchernonog - (enquête CNRS-Matisse de 1999 réalisée auprès de 13 000 associations de 1400 communes, à partir d’un questionnaire abordant 7 groupes de questions dont le travail bénévole et l’emploi salarié).
2. Le site Bénévolat.com
3. Le site de l’UNESCO qui signe une enquête sur le bénévolat Les bénévoles, un capital d’avenir .
4. Centre National du Volontariat - 127, rue Falguière. 75015 - PARIS - Téléphone : 01.40.61.01.61 - Fax : 01.45.67.99.75 - email : cnv@globenet.org - Site Internet : Le centre National du Volontariat

Faites un micro don gratuitement pour les cagnottes solidaires

Nombre de dons au 23-07-2017

Je fais un micro don gratuit


Publicité


Soutenez gratuitement
nos associations partenaires

Nombre de dons au 23-07-2017

Je fais un micro don gratuit


Publicité


Publicité

Eurosolidaire est la plate-forme d'échange solidaire de référence vous permettant de déposer vos annonces tout en accomplissant une bonne action. Pour chaque annonce déposée sur le site, Eurosolidaire reverse entre 1 et 5 euro(s) à un organisme caritatif.
Devenir bénévole en france