Publicité

Règles régissant le contrat de volontariat de solidarité internationale



Le contrat de volontariat de solidarité internationale est un contrat écrit qui organise une collaboration désintéressée entre l’association et le volontaire. Il ne relève pas des règles du code du travail. Il est conclu pour une durée limitée dans le temps. Ce contrat, exclusif de l’exercice de toute activité professionnelle, a pour objet l’accomplissement d’une mission d’intérêt général à l’étranger dans les domaines de la coopération au développement et de l’action humanitaire. Toute association de droit français agréée ayant pour objet des actions de solidarité internationale, peut conclure un contrat de volontariat de solidarité internationale avec une personne majeure. Elle doit être agréée par le ministre des affaires étrangères. Cet agrément est délivré, après avis de la Commission du volontariat de solidarité internationale, pour une durée limitée, aux associations qui présentent des garanties suffisantes pour organiser des missions de volontaires de solidarité internationale dans les conditions prévues par la présente loi.

Le volontaire de solidarité internationale doit posséder la nationalité française, être titulaire d’une carte de résident ou d’un titre de séjour équivalent ou être ressortissant d’un Etat membre de l’Union européenne ou d’un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen. Une indemnité est versée au volontaire. Elle lui permet d’accomplir sa mission dans des conditions de vie décentes. Cette indemnité n’a pas le caractère d’un salaire ou d’une rémunération. Elle n’est soumise, en France, ni à l’impôt sur le revenu, ni aux cotisations et contributions sociales. Le montant de l’indemnité et les conditions dans lesquelles elle est versée sont fixés pour chaque volontaire dans son contrat. Les montants minimum et maximum de l’indemnité sont fixés par arrêté du ministre des affaires étrangères en tenant compte des conditions d’existence dans le pays où la mission a lieu.

L’ensemble des compétences acquises dans l’exécution d’un contrat de volontariat de solidarité internationale en rapport direct avec le contenu d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle ou d’un certificat de qualification est pris en compte au titre de la validation des acquis de l’expérience dans les conditions prévues aux articles L. 335-5 et L. 335‑6 du code de l’éducation.

Faites un micro don gratuitement pour les cagnottes solidaires

Nombre de dons au 24-10-2017

Je fais un micro don gratuit


Publicité


Soutenez gratuitement
nos associations partenaires

Nombre de dons au 24-10-2017

Je fais un micro don gratuit


Publicité


Publicité

Eurosolidaire est la plate-forme d'échange solidaire de référence vous permettant de déposer vos annonces tout en accomplissant une bonne action. Pour chaque annonce déposée sur le site, Eurosolidaire reverse entre 1 et 5 euro(s) à un organisme caritatif.
Règles régissant le contrat de volontariat de solidarité internationale