Publicité

Les origines de l'économie sociale



L’économie sociale est née et a pris de l’importance au XIXe siècle dans tous les pays développés sous l’influence de courants divers et à l’initiative du patronat social aussi bien que du syndicalisme, voire de l’anarchisme, pour que vivent, à côté de celles ayant pour objet la rentabilité et la rémunération du capital investi, des initiatives économiques et sociales fondées sur d’autres principes et répondant à d’autres finalités. L’économie sociale est le terme générique pour désigner les groupements de personnes (et non de capitaux) jouant un rôle économique : les coopératives de toutes natures (salariés, usagers, d’entreprises), les mutuelles (d’assurance ou de prévoyance santé), la plupart des associations gestionnaires.

C’est donc l’alliance de ces trois familles : mutuelles, coopératives, associations gestionnaires qui vit sous le concept « économie sociale », reconnue officiellement par décret en 1981. L’économie solidaire est une forme émergente de l’économie sociale, surtout axée vers les initiatives de développement local, de réinsertion et de lutte contre l’exclusion. Elle est mieux connue du grand public depuis la création d’un Secrétariat d’Etat à l’économie solidaire, dont les délégations couvrent l’économie sociale.

Les principes fondateurs de l’économie sociale :
Les organismes de l’économie sociale respectent les principes suivants :
1. liberté d’adhésion,
2. non lucrativité individuelle (excédents non redistribués par rémunération du capital apporté),
3. indépendance à l’égard des Pouvoirs Publics,
4. gestion démocratique selon le principe : « une personne, une voix ».

Mais qui fait de l’économie sociale ?
Presque tous les foyers vivant en France sont en contact avec l’économie sociale. Les mutuelles santé et de prévoyance couvrent 30 millions de personnes, les mutuelles d’assurances 1 automobile sur 2 et 2 habitations sur 3. Qui ne connaît les coopératives : agricoles, viticoles, laitières, de pêche, de transport, de distribution (Centres Leclerc, Système U, Krys, Intersport, etc)... ? et les banques coopératives : Banques Populaires, Crédit Agricole, Crédit Coopératif, Crédit Mutuel, Caisses d’Epargne... ? Quant aux associations, elles sont présentes partout... monde sportif, culturel, éducatif, familial, sanitaire et social, environnement...

Des chiffres...
L’économie sociale c’est aussi plus de 150 milliards de ressources(hors banques coopératives), plus de 1.700.000 emplois, un des gisements les plus fertiles en création d’emplois à travers ses 760.000 entreprises.

En savoir plus :
Ceges 43, rue de Liège - 75008 PARIS - Tél. : 01 42 93 56 08 - Fax : 01 42 93 55 76
Site : www.ceges.org

Pour les associations :
CPCA, Conférence Permanente des Coordinations Associatives
Site : www.cpca.asso.fr

Pour les coopératives :
Conseil supérieur de la Coopération, Depuis 1996, le Conseil Supérieur de la Coopération publie chaque année un rapport sur le Mouvement coopératif français, rédigé en étroite collaboration avec le Groupement National de la Coopération et ses quinze fédérations membres.
Le site : www.cooperatives.org

Pour les mutuelles :
La FNMF (Fédération Nationale de la Mutualité Française).
Le site : www.mutualite.fr

Pour les assurances :
Les Mutuelles d’Assurance (le GEMA, Groupement des Entreprises Mutuelles d’Assurances - Assurances de biens).
Le site : www.gema.fr

Sources : CEGES, DIES, FNMF, ADDES, RECMA, GNC, GEMA, INSEE.

Faites un micro don gratuitement pour les cagnottes solidaires

Nombre de dons au 24-10-2017

Je fais un micro don gratuit


Publicité


Soutenez gratuitement
nos associations partenaires

Nombre de dons au 24-10-2017

Je fais un micro don gratuit


Publicité


Publicité

Eurosolidaire est la plate-forme d'échange solidaire de référence vous permettant de déposer vos annonces tout en accomplissant une bonne action. Pour chaque annonce déposée sur le site, Eurosolidaire reverse entre 1 et 5 euro(s) à un organisme caritatif.
Les origines de l économie sociale