Publicité

Gernica au conseil de sécurité



Guernica, ce tableau qui symbolise toute la colère de Picasso face aux horreurs de la guerre, était jusqu'au 27 janvier dernier exposé à l'entrée du Conseil de sécurité, lieu normalement dédié au maintien de la paix. Pourtant, depuis 10 jours maintenant, cette toile est dissimulée par un grand rideau bleu... C’est ce que nous apprend le site culturel américain ArtDaily, qui rapporte également l’explication d’un diplomate :
selon lui, ce tableau n’aurait pas constitué un décor approprié (sic).

Pour l’ambassadeur des Etats-Unis à l’ONU, John Negroponte, ou pour Colin Powell, ou pour Tony Blair enfin, pour tous les va-t-en guerre qui circulent dans les couloirs de l’Onu, il est visiblement difficile d’appeler une guerre de leurs voeux entourés de femmes, d’enfants et d’animaux hurlant d’effroi et témoignant de leurs souffrances sous les bombardements comme le tableau le montre si bien.

Une idée, il n’y a qu’à le débaptiser. Je propose un nouveau nom : Dommages colatéraux.

Faites un micro don gratuitement pour les cagnottes solidaires

Nombre de dons au 24-10-2017

Je fais un micro don gratuit


Publicité


Soutenez gratuitement
nos associations partenaires

Nombre de dons au 24-10-2017

Je fais un micro don gratuit


Publicité


Publicité

Eurosolidaire est la plate-forme d'échange solidaire de référence vous permettant de déposer vos annonces tout en accomplissant une bonne action. Pour chaque annonce déposée sur le site, Eurosolidaire reverse entre 1 et 5 euro(s) à un organisme caritatif.
Gernica au conseil de sécurité